Le Moulin de Bru

Moulin de Bru

Nom du Moulin :

Moulin de BRU

Code Postal et Ville :

11160 CASTANS

 Contact :

Bernard DURAND 04.68.79.80.88 ou 07.85.59.91.25

Date de l’édifice :

Trace en 1641 trouvé aux archives départementales (AUDE)

Type de moulin :

Moulin à eau

Système meulier (type de moulin –à vent, à eau, etc.), système d’entraînement de turbines ou meules, etc.) :

Deux Moulins à eau en cascade
Le premier avec 2 paires de meules diam 1.65m
et rouet en bois (inexistant)
Le deuxième réhabilité en micro-centrale hydroélectrique
108 mètres de conduite forcée Turbine Banky

Activité d’antan 

Anciens moulins à farine ( blé)
qui ont fonctionné par éclusé

Activité aujourd’hui 

Visite de temps en temps
Le 1er: comme autrefois fait de bois, de fer et de pierres
Il reste 1 paire de meules avec le mécanisme complet sauf
Le roudet en bois qui est pourrit. en attente de restauration
Le 2ème moderne a été réhabilité en micro-centrale hydroélectrique : production 40 ménages environ

Historique du Moulin  :

Le 1er est arrêté depuis 1924 date du décès du dernier meunier

Le 2ème est raccordé au réseau EDF depuis juin 2012
Débit dérivé 450 l/s hauteur de chute nette 9.20 M
Puissance 30 KW

Le Vieux Moulin - 15 Août 2006

O moulin, vieux moulin,
Avec ton toit crevé, tes pièces de bois pourries, tes murs centenaires envahis par le lierre, tes entrailles béantes où l’on peut encore écouter le murmure de ton ruisseau.
Toi qui as connu tant de générations de meuniers, qui as accueilli tant de gens,
Toi qui jadis les as nourris pendant tant d’années.
Perdu dans les broussailles au fond du petit vallon,
Abandonné de tous, tu gémis maintenant tel un animal blessé.
Certains voudraient bien te voir disparaître à jamais au nom des poissons.
Ces mêmes poissons avec qui tu vivais en harmonie autrefois.
Tandis que La brume du petit matin, fond doucement, les geais se disputent déjà les quelques fruits du vieux prunier, les lézards, les libellules colorées et le blaireau veillent sur toi avec respect.

O moulin, vieux moulin,
Sens ces rayons de soleil qui percent le feuillage de tes amis les arbres et qui te caressent, cette lueur, cette lumière, c’est l’espoir qui reste en toi malgré tout.
L’espoir qu’un jour un promeneur égaré, te remarquera et ne te verra pas comme un simple tas de pierres, mais plutôt comme une âme endormie, désireuse de redonner aux hommes…
Quelqu’un qui émerveillé par ce décor, tombera amoureux de toi.
Las des autoroutes, des supermarchés et de cette vie préfabriquée qui va trop vite …
Quelqu’un qui aura enfin envie de te redonner vie et de te faire connaître
qui redressera tes murs, te donnera un nouveau toit, recreusera tes canaux, te fabriquera de nouvelles vannes et remettra en état ton mécanisme.
Fait seulement de pierres, de bois et de fer. Tu parais si simple et pourtant …

O moulin, vieux moulin,
Un jour alors tu pourras réentendre le doux chant limpide de ton ruisseau qui coulera à nouveau sous tes belles voûtes et le ronronnement régulier de ton mécanisme qui actionnera tes vieilles meules.
Ce quelqu’un tu pourras l’appeler, ton meunier.
Même si désormais avec son aide tu ne nourriras plus le corps des hommes.
Mais tout aussi important, leurs esprits …
Témoin, des traditions anciennes, et des vraies valeurs perdues essentielles de la vie,
gravées à jamais en ce lieu …

O moulin, vieux moulin,
Le jour viendra où tu pourras à nouveau être fier…

Bernard

Les commentaires sont clos.